preparation de bonite au restaurant YOKO

preparation de bonite au restaurant YOKO

La bonite, katsuo en japonais ( かつお) ; sert à beaucoup de choses au Japon :

En premier lieu les filets séchés de cette espèce ( dont les thons font partie) sert à donner la cinquième saveur umami (うまみ) dans la cuisine japonaise ; après avoir été rapés en copeaux puis infusés pour faire du bouillon dashi.

Les copeaux de bonite s’appellent katso-bushi ( かつおぶし) et on peut s’en servir pour assaisoner : riz, nouilles, légumes, tofu, takoyaki, okonomi-yaki…

La bonite se prepare aussi en tataki : juste saisi en cuisson sur toutes ses faces le, filet est ensuite rapidement refroidi, découpé puis assaisoné avec de la sauce soja, du vinaigre de riz, du gingembre frais rapé et des cébettes.

Nous pouvons aussi mariner les filets de bonite dans un mélange de sauce soja, saké et mirin ; on parlera alors de « zuke-katsuo ».

En cette saison, nous pouvons trouver des bonites de mediterrannée à la vente, et le restaurant YOKO ne manquera pas de preparer certaines de ces spécialités et vous les faire découvrir !.O beshimi.

 

 

 

 

ouverture du diner le mardi pour la saison estivale

ouverture du diner le mardi pour la saison estivale

ouverture du diner le mardi pour la saison estivale :

Chers clients pendant la saison estivale le restaurant YOKO ouvre pour une soirée supplementaire !

Nous serons ouvert le mardi de 19h30 à 21h30.

merci beaucoup,

A très bientot !

Restaurant YOKO.

horaires du 14 juillet 2018

horaires du 14 juillet 2018

horaires du 14 juillet 2018 : Chers clients, le restaurant YOKO sera fermé pour le service du soir ce samedi 14 juillet.

merci de votre venue. A très bientot. Yoko.

Hiyashi chūka et ebi fry

Hiyashi chūka et ebi fry

Hiyashi chūka (冷やし中華) est un plat de nouilles aux oeufs fraiches recouvertes de diverses garnitures ; l’ensemble est assaisoné de tare (bouillon) à base de vinaigre de riz, sauce soja et huile de sésame. Ce plat est servi pendant la saison d’été.

Chez YOKO nous recouvrons nos nouilles aux oeufs de concombre, tomates, carrottes, poulet jaune, sésame et ciboulette.

Nous assaisonons avec notre bouillon à base de vinaigre de riz, sauce soja et huile  e sésame.

Cet été nous ajoutons une paire de crevettes pannées maison, ebi (エビ) : crevette ; fry (フライ) : pannées.

Cela amène du craquant, et c’est très bon ! O beshimi.

Kakigōri : glace rapée japonaise au melon

Kakigōri : glace rapée japonaise au melon

Kakigōri ( かき氷) : glace rapée japonaise au melon . ce terme vient de kaki  (かき) raper, écraser et kori (氷) glace.

Ce dessert aurait des origines ancestrales et était auparavant réservé à la noblesse japonaise. Il existerait au Japon depuis l’époque de Heian (794 à 1185). En hiver, on conservait un bloc de glace dans un trou creusé dans une montagne. L’été venu, on le râpait et on l’arrosait de sirop.

Il existe de nombreuses variantes de ce dessert tant par le gout (au Japon, la glace est souvent mariée à des sirops de fruits, du miel, du lait concentré…) que de par le monde (Les romains mélangaient de la glace des abruzzes au vin, les arabes melangaient de la glace des montagnes à des fruits écrasés du nom de sharbet, d’ou le nom actuel de sorbet…).

Pour notre part nous avons réalisé un hybride des diverses techniques, nous avons écrasé de la chair de melon de cavaillon que nous avons mélangé avec une base de sirop à sorbet réalisé maison ; nous le faisons ensuite prendre au froid et le coupons  avec une lame pour en faire de fins copeaux lors de votre commande.

votre Kakigōri au melon sera ensuite servi dans un verre et agrémenté de nectarine, meringue ou coulis de framboise.

Une exelente recette de saison, réalisée maison ! O beshimi.

Pin It on Pinterest