Feuilles de  Mizuna

Feuilles de Mizuna

Feuilles de  Mizuna : La plante mizuna veut dire : eau (mizu) et feuille (na). Cette plante ne supporte pas les températures extrêmes ; elle pousse relativement bien au printemps et à l’automne (averses abondantes).  Elle contient beaucoup de vitamine A et C ainsi que du calcium. Nous utilisons la mizuna dans la salade et dans certains plats bouillis ou mijotés. Nous cultivons nos feuilles de mizuna dans un jardin sur les collines de la Colle sur Loup, donc pas de produits chimiques ! Nous apportons un détail de grand soin pour les plats que nous préparons, notre effort en cultivant nos propre feuilles, est de restituer la meilleure qualité possible dans nos préparations. tant au niveau gustatif, visuel et surtout diététique. Yoko.

FEUILLES de SHISO !

FEUILLES de SHISO !

Feuilles de Shiso : Malgré un mois de mai un petit peu frais, la feuille emblématique de l’été, au gout si particulier est disponible ! Cette plante réagi à la chaleur et ne se développe que durant l’été, (sauf pour celles poussées en serre).

Pour notre part, nous cultivons notre propre shiso en pleine terre et sans pesticides dans un jardin situé à La Colle sur Loup en qualité BIO. Cette plante est très bonne pour la santé, et une saveur inimitable ! se marie très bien avec le poisson et le riz. venez gouter nos préparations de l’été !

Yoko.

SAUMON NAMBAN ZUKE

SAUMON NAMBAN ZUKE

Saumon namban zuke : Les recettes namban (barbares du sud) zuke (marinade) sont inspirées des évènements qui se sont passés au XVI siècle et qui ont vu arriver les portuguais en provenance de l’inde dans le sud de l’archipel japonais.

Avec eux les portuguais ont amené diverses methodes de cuisson ; « tempura »: cuisson dans l’huile d’ingredients préalablement farinés, « kasutera »: sorte de génoise au beurre toujours produite de nos jours, des ingredients comme le piment, ils ont aussi fait évoluer la navigation avec de nouvelles formes de bateaux mais surtout ont influencé l’histoire du japon avec l’importation des arquebuses « tanegashima » ayant pris le nom de la première ile japonaise (Tanegashima) dans le sud (kyushu) ou ces voyageurs on posé le pied.

En souvenir de ces faits historiques, la gastronomie japonaise a voulu mettre à l’honneur les  » NAMBAN-JIN » à savoir les voyageurs européens étant arrivés par le sud en provenance de l’inde pour les portuguais ou de l’indonesie pour les hollandais.

NAMBAN JIN est l’ancien terme designant les étrangers. les recettes namban sont donc des ingredients préparés à la mode ou façon des »barbares du sud ».

Nous avons choisi d’utiliser du saumon qui préalablement été salé puis passé dans la farine. Pour la marinade, elle se compose de fumet de poisson, vinaigre de riz, sauce soja, citron . Des légumes ont été ensuite mariné.

Pour la cuisson nous faisons sauter les morçeaux de poissons puis les trempons dans notre marinade pour une osmose conséquente et que le gout soit bien restitué. Ensuite nous déposons le saumon sur un lit de riz blanc japonais. Ajoutez les légumes marinés ; les herbes (ciboulette et shiso) et servez ! voici une bonne recette de saison avec légumes de printemps et assaisonement pour temps chaud ! Yoko

Pin It on Pinterest