kabotcha soup かぼちゃスープ : velouté de potimarron

kabotcha soup かぼちゃスープ : velouté de potimarron

kabotcha soup : velouté de potimarron かぼちゃスープ

Les kabocha sont des courges japonaises, ayant été introduites au Japon par les portugais au 16ème siècle, mais une autre source

dit que les japonais les auraient crées à partir de courges venant de Chine. Quoi qu’il en soit la terre d’origine de ces cucurbitacées est

celle d’Amerique ou elles étaient cultivées par les differents peuples meso-americains installés autour des Andes. Le potimarron est arrivé bien plus tard en France et fait partie de la famille des « kabocha » ; qui peuvent avoir une peau allant du vert foncé jusqu’au rouge et sont toutes de forme ronde.

La valeur nutritive de ces petites courges est très interessante, elles contienent du carotène, de la vitamine B et A, très riche en oligo éléments et en acides aminés.

On peut la consomer de diverses façons ; nous la préparons parfois en tempura ou en ce moment sous forme de soupe réalisée maison.

Nous utilisons une garniture aromatique que nous faisons revenir avant d’ajouter le potimarron.

Par souci de discrétion nous pouvons seulement vous réveler que notre velouté comporte un mélange de cinq légumes très bons pour la santé ( le potimarron étant l’élément principal) ainsi que d’un élement secret que nous vous laisserons découvrir, en faisant attention lorsque vous dégusterez notre recette de velouté de potimarron.

O beshimi.

 

SAKE YAKI !  鮭 焼き

SAKE YAKI ! 鮭 焼き

Sake yaki 鮭 焼き : petites boules de pate à crepe au saumon. Cette préparation est similaire au TAKO YAKI, cependant à la place du poulpe nous utilisons du saumon

Il s’agit donc de chauffer des moules demi sphériques, de faire couler de la pate à Tako Yaki à l’interieur, ajouter le saumon cru qui va cuire avec  la pate, ajouter

des tenkasu (sorte de petits grains de pate tempura) , ajouter des cébettes ; remettre du liquide par dessus laisser cuire en retournant les boules obtenues.

Une fois à point retirer les SAKE YAKI de leurs moules, dresser sur assiette et ajouter dessus de la sauce « okonomiyaki », de la mayonnaise

ainsi qu’un mélange de flocons de bonite séchée (KATSUOBOSHI) et des morceaux d’algues nori.

Toutes nos préparations sont réalisées maison, nous n’achetons pas de produits surgelés finis pour vous les revendre, nous travaillons a partir de matières premières de base fraiches et de qualité !

Nous faisons de gros efforts pour vous proposer des produits les plus sains et frais possible sans utiliser de racourcis  ou autres facilités…

Les plats fabriqués au restaurant YOKO pour vous sont uniques et confectionés à base de ce qu’il y’a de meilleur avec des outils traditionels.

O BESHIMI.

SAUMON NANBAN ZUKE  南蛮漬け

SAUMON NANBAN ZUKE 南蛮漬け

Saumon nanban zuke : Les recettes nanban (barbares du sud) zuke (marinade) sont inspirées des évènements qui se sont passés au XVI siècle et qui ont vu arriver les portuguais en provenance de l’inde dans le sud de l’archipel japonais.

Avec eux les portuguais ont amené diverses methodes de cuisson ; « tempura »: cuisson dans l’huile d’ingredients préalablement farinés, « kasutera »: sorte de génoise au beurre toujours produite de nos jours, des ingredients comme le piment, ils ont aussi fait évoluer la navigation avec de nouvelles formes de bateaux mais surtout ont influencé l’histoire du japon avec l’importation des arquebuses « tanegashima » ayant pris le nom de la première ile japonaise (Tanegashima) dans le sud (kyushu) ou ces voyageurs on posé le pied.

En souvenir de ces faits historiques, la gastronomie japonaise a voulu mettre à l’honneur les  » NANBAN-JIN » à savoir les voyageurs européens étant arrivés par le sud en provenance de l’inde pour les portuguais ou de l’indonesie pour les hollandais.

NANBAN JIN est l’ancien terme designant les étrangers. les recettes namban sont donc des ingredients préparés à la mode ou façon des »barbares du sud ».

Nous avons choisi d’utiliser du saumon qui préalablement été salé puis passé dans la farine. Pour la marinade, elle se compose de fumet de poisson, vinaigre de riz, sauce soja, citron . Des légumes ont été ensuite marinés.

Pour la cuisson nous faisons sauter les morçeaux de poissons puis les trempons dans notre marinade pour une osmose conséquente et que le gout soit bien restitué.

Ensuite nous déposons le saumon sur un lit de riz blanc japonais. Ajoutez les légumes marinés ; les herbes (ciboulette et shiso) et servez !

Yoko.

hambagu ハンバーグ

hambagu ハンバーグ

hambagu ハンバーグ : Ce plat est la version japonaise du célèbre « hamburger ».

A la place du pain nous utilisons du riz, la viande est composée de filet de porc ainsi que de basse cote de boeuf qui sont hachés ( pour le filet de porc qui sert à faire les escalopes pour tonkatsu : les parties étant trop petites, concernant le boeuf les petits morceaux ne pouvant faire une pièce à tailler) ; assaisoné avec des champignons shiitaké et du gingembre.

Le « ketchup »est remplacé par une sauce à base de prunes.

Une pincée de filaments de radis blanc accompagne en garniture.

Nous estimons que ce plat est plus léger et plus équilibré qu’un hamburger classique, il est composé de plus de légumes, la viande est plus maigre, et le pain brioché est remplacé par le riz.

De plus nous accompagnons toujours ce plat d’une soupe à base de légumes ou d’une salade composée.

O Beshimi.

Pin It on Pinterest