mabo tofu sans viande

mabo tofu sans viande

mabo tofu  麻婆豆腐 : Chers clients nous vous rapelons que vous pouvez commander cette recette sans viande.

En effet, les proteines végétales contenues dans le tofu remplace avantageusement celles d’origine animales.

De plus le tofu combiné avec le riz japonais permettra d’assimiler en plus grande quantité les élements nutitifs et nottement

les précieuses proteines.

Si vous le souhaitez nous pouvons aussi bien reduire la quantité de tofu ou l’enlever completement, à votre convenance.

O beshimi.

 

MABO   TOFU

MABO TOFU

Mabo tofu  麻婆豆腐 : Nous vous proposons la version Japonaise de ce plat originaire de Chine, province du Sichuan.
Ce plat veut dire « tofu cuit et épicé façon grand mère » ; on le trouve dans de nombreux restaurants au japon.

Ce plat fait aussi parti de la cuisine « Shojin » (精進料理) ; s’il n’est pas accompagné de viande, la cuisine végétarienne servie dans les temples. Nous vous rappelons que l’association de légumineuses (fèves, haricots, lentilles, pois…) et de céreales (riz, mais, blés…) peut remplacer la consomation de protides d’origine animale…ici le tofu (à base de fèves de soja) et le riz offrent des protides de très bonne qualité et en plus grande quantité que la viande ou le poisson.

La version du restaurant YOKO est à base de légumes, de filet de porc et bœuf hachés maison, de tofu bien sur et d’une sauce onctueuse à base de gingembre, poivre et autres épices, le tout servi sur du riz japonais dans un bol en terre cuite ! Beaucoup d’éléments dans un  seul plat ! Sans compter la combinaison diététique céréales / tofu. Nous pouvons vous servir la version végetarienne avec plus de tofu si vous le souhaitez.

Yoko.

karé du restaurant YOKO disponibles !

karé du restaurant YOKO disponibles !

karé du restaurant YOKO disponibles ! : En cette periode, nous continuons la fabrication de nos karé de boeuf et de filet de porc pané ; à base d’un court bouillon de légumes, cette recette est aussi disponible en version végetarienne avec de la soupe miso et du tofu.

Nous produisons ces plats uniquement pendant la saison hivernale. Alors venez vite en profiter !

O beshimi.

boeuf et katsu karé

boeuf et katsu karé

boeuf et katsu karé (カレー) :  Avec la saison qui devient plus froide nous vous proposons nos plats de délicieux curry japonais pour vous réchauffer le corps par son gout et sa consistance ainsi que l’esprit par sa couleur et sa présentation.

Ce plat a été introduit au Japon à l’époque Meiji (fin du 19ème siècle) par la compagnie des indes orientales ; le « karé » est donc de ce fait consideré comme une préparation occidentale et non pas indienne (l’Inde étant à l’origine de cette recette avec ses mélanges d’épices et de feuille de curry).

Le karé japonais est de consistance plus épaisse, de saveur plus ronde et moins agressive que son homologue indien. Je souhaiterai ajouter que ce plat est considéré comme le repas préferé des japonais, il est apparu dans les restaurants spécialisé seulement à partir des années soixantes (il aura fallu un certain temps pour faire évoluer la recette afin qu’elle soit appreciée par les palets locaux) ou ils sont innombrables de nos jours. ON fait du « karé » avec : du porc (préferé), du filet de porc pané, du poulet, du boeuf, des calamars, du poulpe et on peut meme trouver des brioches fourrées au karé ! C’est délicieux ! O beshimi.

KAMO SOBA    KAMO TERIYAKI

KAMO SOBA KAMO TERIYAKI

KAMO  SOBA : Ce plat est un classique de la cuisine japonaise. Dans les restaurant de soba au Japon il est appelé KAMO SEIRO (Les nouilles de sarrasin dans un panier et le canard sur le coté) ; Kamo Soba sont les nouilles de sarrasin dressées dans un bol accompagné de leur bouillon assaisonné à l’huile de sésame et surmonté du magret de canard avec ses accompagnements.

KAMO  TERIYAKI : Tout d’abord parlons de la sauce teri qui va « glacer » le produit en cuisson (ici le canard, mais peut être de la volaille ou du poisson) ;

nous faisons réduire de la sauce soja, du saké et du mirin ensemble afin que tous ces liquides soient bien homogènes et surtout à bonne consistance.

ensuite il faut laisser reposer ce mélange jusqu’à refroidissement. lors de la cuisson faites saisir votre produit, puis déglacez avec votre sauce « teri » qui va glacer votre préparation…puis dégustez accompagné de riz blanc japonais et negi (cébettes japonaises) ; la recette la plus simple mais la meilleure.

Mais avant tout ceci il faut préparer votre magret : en voici les 4 étapes importantes :

-Faites dorer le magret coté peau, réserver le gras fondu.

-Mettre vos magret chauds à mariner dans la sauce soja et le saké (jusqu’à hauteur).

– faire cuire vos magrets avec la marinade (protection) à la vapeur (compter 15 min après départ de l’ébullition)

vos magrets devraient sortir rosés en cuisson.

– pour finir sortir vos magrets de la marinade chaude pour stopper la cuisson, les piquer avec une aiguille à brider et les laisser

s’égoutter et se reposer 30 min.

VOS MAGRETS SONT PRETS POUR LA PREPARATION DE VOTRE CHOIX !

Au Japon les canards sont considérés comme un animal « trésor » ; en effet lors de la mise en eau des rizières les paysans y mettent aussi

des canards qui vont participer à l’entretien de celle ci en nettoyant et mangeant le surplus d’indésirables. au moment du drainage juste avant

la récolte du riz les canards ayant engraissé sont préparés pour  feter la nouvelle récolte. Donc on entend par trésor le fait que les canard purgent

les plantations et en plus peuvent etre consommés par la suite…donc pas de perte.

Nous tenons expressément à vous notifier que la graisse contenue dans la canard, lui permettant de s’isoler du froid et aussi de pouvoir flotter

en lissant ses plumes, est poli-insaturée donc très bonne pour la santé ! (bon cholestérol) Ne jetez pas le petit bout blanc contenu dans le magret,

c’est un médicament ! Le restaurant YOKO attache une grande importance à ses produits, leurs qualité et leur préparation. Nous souhaitons vous

proposer des plats intéressants et surtout bon pour votre santé. O Beshimi.

 

Pin It on Pinterest